La recherche en action à l’Université de Southampton

La recherche en action à l’Université de Southampton

Chaque année, une vingtaine de bourses de thèse du Conseil de la recherche économique et sociale du Royaume-Uni (ESCR) sont attribuées à des étudiants de l’Université de Southampton triés sur le volet. Le rôle du Centre de formation doctorale est d’accompagner ces étudiants tout au long de leur thèse, de leur proposer des formations spécifiques (méthodes de recherche, communication des sciences, entreprenariat…) et de faciliter les échanges et partenariats avec la société civile.

En février, Valeria et Mathieu ont été invités par Pauline Leonard, responsable de ce centre de formation doctorale, à venir présenter l’agence Sircome, expliciter son positionnement « de la recherche à l’action » et échanger avec  quatre étudiants en thèse Tom, Roger, Tudor et Marta. Voici leurs profils

  • Tom Rushby. Après 10 ans d’expérience en tant qu’ingénieur BTP, Tom a participé à une grande étude sur les relations entre la consommation énergétique des bâtiments, les comportements des usagers et l’impact d’une dynamique communautaire. Sa thèse porte plus spécifiquement sur la compréhension des différences de besoin énergétiques des foyers pour rendre plus justes les politiques de lutte contre les changements climatiques.
  • Roger Tyers termine sa thèse en sciences sociales sur la compensation carbone des voyages en avion. Il a notamment testé l’efficacité de plusieurs dispositifs de communication engageante (nudge) au moment de l’achat en ligne de billets d’avions.
  • Tudor Vilcan analyse les discours médiatiques sur le thème de la résilience aux changements climatiques au Royaume-Uni, en particulier à travers les concepts de puissance, résistance et subjectivité. Il s’est notamment penché sur les discours des élus locaux et nationaux lors des inondations qui ont frappé plusieurs régions ces dernières années.
  • Enfin, Marta Glowacka est doctorante en psychologie et travaille sur la conception et l’évaluation d’un programme digital de sensibilisation et de formation des hommes à l’usage du préservatif.

Les questionnements, les méthodes et les résultats de ces jeunes chercheurs sont entrés en résonance avec des projets réalisés par l’agence Sircome auprès d’acteurs publics ou privés. Les échanges ont été très riches d’enseignements et d’autres rencontres seront organisées dans les mois à venir.

Crédit Photo : Université de Southampton

 

 

Print Friendly
Rachel Trioreau

À Propos de Rachel Trioreau

Encore étudiante, Rachel a soif d’apprendre. Comme le dit l’adage « savoir d’où l’on vient, c’est savoir où l’on va », Rachel est persuadée que la recherche doit précéder l’action pour que celle-ci soit efficace. A Sircome, elle occupe le poste de chargée de communication digitale junior. En parallèle, elle suit le master 2 « communication des entreprises et médias sociaux » de l’université Paris-Est Marne-la-Vallée.