La RSE, un levier de développement économique

La RSE, un levier de développement économique

By 16 September 2016 Actualités No Comments

Depuis sa première édition, en 2012, le séminaire de la recherche sur la RSE réunit des étudiants-doctorants, des chercheurs et des experts afin qu’ils puissent présenter leurs projets, échanger sur le sujet et ainsi bénéficier d’un feed-back de la part de leurs pairs. Cette année, le séminaire s’est déroulé sur deux jours, au moins de juin. « Next Level Business Approaches for Corporate Social Responsibility » était le thème de cette édition 2016.

Les chercheurs ont échangé autour du fait que la RSE transforme le monde de l’entreprise. Elle agit notamment comme un levier pour les firmes, leur permettant de mieux répondre aux besoins des parties prenantes.  Que ce soit de l’investisseur à l’employé ou du consommateur aux institutions gouvernementales, la RSE est une approche incite les entreprises à modifier leur structure.

Animé par Christel Dumas, l’événement s’est tenu à Bruxelles.  Le séminaire a été co organisé par Le Louvain CSR Network de la Louvain School of Management (Prof. Valérie Swaen), l’ICHEC Brussels Management School (Prof. Christel Dumas), l’IESEG School of Management (Prof. François Maon) et Audencia Business School de Nantes (Prof. Céline Louche).

L’équipe de Sircome a eu le plaisir d’être invité à cet événement dont nous partageons ici quelques moments forts.

Les discussions présentées lors des différentes séances ont abordé les sujets suivants :

  • Perspectives critiques de la RSE
  • Regard sur l’impact des pratiques (ir)responsables des entreprises
  • Moteurs de politiques et d’initiatives responsables
  • Redéfinir les organisations et les entreprises
  • Innovation et actions RSE : processus et discours
  • La RSE et la finance
  • Les innovations responsables
  • Changement de valeurs et entreprises durables
  • Entre l’économie circulaire et les chaînes d’approvisionnement

A la recherche d’un « capitalisme circulaire » pour des entreprises plus durables

Frank Boons, chercheur à l’université de Manchester et éditeur associé du journal de l’économie industrielle (« the Journal of Industrial Ecology ») a présenté ses recherches : « Transitioning towards responsible business models: in search of a circular capitalism » (La transition vers des modèles économiques responsables : à la recherche d’un capitalisme circulaire). Lors de sa présentation, il a mis en évidence le fait que dans le concept d’économie circulaire, l’attention été majoritairement portée sur définition d’une circularité plutôt que sur la notion d’économie. Cela signifie que nous avons tendance à croire que la multiplication de modèles économiques durables mènera à une économie durable, en nous souciant moins de ce que devrait être une économie. Il nous encourage à passer d’un « modèle économique » à un « modèle d’approvisionnement ».

Shuili Du, chercheur à l’université du New Hampshire a présenté son travail portant sur la manière dont le développement durable déclencherait l’innovation de produit, avec des parties prenantes qui obligent les sociétés à considérer la manière dont ils pensent leurs produits, la technologie, leurs modes d’actions et leurs modèles économiques. Shuili Du s’intéresse à la manière dont la RSE va booster la création de nouveaux produits.

Il a été expliqué pendant le séminaire que les organisations peuvent être orientées vers le marché, vers les parties prenantes ou vers le développement durable. Ce dernier choix impliquerait une culture d’entreprise, des principes et des pratiques encourageant les employés à être conscients et désireux d’agir sur l’ensemble des questions relatives aux parties prenantes et au développement durable.

L’orientation développement durable stimule la croissance de nouveaux produits par :

  • L’amélioration de l’apprentissage continu au sein des organisations
  • La culture d’une mentalité en réflexion sur le système et le bien social

Le travail de Shuili Du souligne le fait qu’un consommateur n’est pas seulement un être économique, qu’il est aussi membre de la communauté et citoyen d’un pays. Le consommateur est également partie prenante par rapport à une société dont le modèle est considéré durable, et l’open innovation (innovation ouverte) est une des manières efficaces d’intégrer les parties prenantes dans le développement de nouveaux produits.

La chercheuse a partagé quelques conseils pour les managers :

  • Intégrer la soutenabilité aux efforts de développement de nouveaux produits
  • Evaluer de manière systématique l’impact de l’orientation développement durable sur l’attention portée aux consommateurs et l’innovation produit
  • Faire la différence entre « l’Open Innovation Market »[1] et « l’Open Innovation Technical »[2] et penser les leviers de manière séparée dans les différentes phases de création de produit

Recherche, RSE et entreprises

Les participants ont partagé leurs expériences passées en entreprise et certains doctorants ont exprimé les difficultés auxquelles ils peuvent être confronté une fois dans le secteur privé. Comme nous l’avons remarqué avant, avoir des connaissances pratiques est toujours une priorité pour les chercheurs.

Pour les étudiants, ce séminaire fut l’occasion de profiter des précieux conseils d’experts sur ce qui définit un bon article et sur les points clés à retenir pour être publié dans une revue scientifique. Pour Frank Boons, un bon article devrait être « clair, original et facile à lire. Il doit accompagner le lecteur pour aller droit au but. » L’expert a également mis l’accent sur l’importance de soumettre son article à un magazine adapté à celui-ci plutôt que de se tourner vers les plus célèbres. Ce processus augmentera les chances de publications tout en visant un public mieux ciblé.

Nous remercions chaleureusement toute l’équipe de recherche qui organise chaque année ce séminaire,  permettant de créer des synergies entre diverses disciplines, de partager les expériences de chacun et d’améliorer les résultats des recherches.

Pour en savoir plus :

– Le site du CSR Network de Louvain

Crédit photo : organisateurs du séminaire de recherche sur la RSE

[1] L’open innovation market correspond à trouver des solutions tournées vers le marché

[2] L’open innovation technical correspond à trouver des solutions pour innover sur le produit

Print Friendly
Valeria Ramirez

À Propos de Valeria Ramirez

Valeria est d’abord journaliste, passionnée par la recherche, les enjeux de société et les outils digitaux. Elle est aussi à l’aise avec les cabinets d’avocats d’affaires que les ONG et applique son éthique journalistique aux projets de communication et marketing qu’elle pilote. Pour en savoir plus...